Yogi : Une Vie de croissance personnelle et spirituelle

Le yoga met l’accent sur la croissance. On grandit en relevant les défis et en surmontant les obstacles. En fin de compte, il s’agit d’un cheminement cognitif qui permet de maîtriser ses émotions et d’apprendre à les exprimer de manière saine.

Nous apprenons à assumer la responsabilité de notre propre situation de vie, qui consiste à régler notre compte avec notre côté obscur, à accepter notre passé et à trouver le pardon dans nos cœurs.
Vivre une vie de Yoga nous aide à voir nos schémas de résistances exprimés dans notre corps comme une tension et une douleur, exprimés dans notre comportement comme des mensonges et des complications et des conflits continus.

Le yoga peut aussi aider à se libérer des souffrances et établir de nouvelles habitudes saines basées sur les valeurs universelles et les enseignements des Védas. Pour cette raison, lors des Satsangs, retraites et formations, Samayoga incluent l’étude du Puja (rituel sacré et offrande) et apprennent à prier (placer une intension consciente, dharmique et vaste) efficacement, en introduisant la dévotion dans notre vie de manière significative.

Comprendre que la prière (intension consciente, dharmique et vaste)permet à l’individu de grandir et autorise l’expression de nos émotions d’une manière saine (Dama). La métaphore d’un lotus en fleurs nous aide à voir que de la boue et de la décomposition se forme une plus belle fleur.

« C’est notre cœur, lorsque nous autorisons le Yoga à travailler, qui permet de nourrir et de fertiliser notre désir de ne pas souffrir. » Anandi

 


Recette exquise de pain sans Gluten

Ingrédients :

  • 450 g de mélange de farines : à vous de jouer avec les différentes farines sans gluten que vous avez (50% farine de maïs / 50% farine de riz -30% farine de lupin / 70% farine de riz – 40% farine de châtaigne / 60% farine de riz…)
  • Exemple délicieux : 200 g de farine de riz, 200 g de farine de sarrasin, 50 g de farine pois chiche ou quinoa.
  • 50 g de fécule de maïs
  • 10 g de levain de sarrasin ou de poudre à lever (levure boulangère GF)
  • 500 g d’eau tiède (environ 40°c)
  • 1 cuillère à café de sel
  • 2 cuillères à café d’huile
  • 1 cuillère à café de sucre

Etape 1 de préparation :

  • Délayer la levure ou levain dans l’eau tiède
  • Mélanger les ingrédients et ajouter la levure : la pâte est relativement liquide et n’a donc pas à être pétrie, juste remuée.
  • Faire lever la pâte pendant 1h dans un grand saladier et couvrez d’un linge.

Etape 2 de préparation :

  • Placer la pâte dans les moules et laisser lever à nouveau environ une heure.
  • Découvrer et enfournez

 

Cuisson :

  • Préchauffer le four à 210°c
  • Cuire 1h20 environ

Laisser bien refroidir avant de couper et de vous régaler !!!

 


 

Carrot Cake Sans Gluten à la noisette

IMG_2732

Un Gâteau Sans Gluten et Sans Laitage

Ingrédients :

  • 250 g de carottes râpées
  • 4 œufs
  • 150 g sucre complet de canne
  • 10 g d’huile d’olive ou de pépins de raisins
  • 1/2 sachet de poudre à lever sans gluten
  • 75 g farine de châtaigne
  • 100 g de noisettes moulues

Préparation :

Séparer les blancs d’œufs des jaunes. Fouetter ces derniers avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter l’huile. Bien mélanger. Incorporer la levure, la farine et les noisettes. Peler et râper les carottes. Les adjoindre à la préparation. Monter les blancs en neige ferme. Les incorporer délicatement. Verser dans un moule à cake huilé.

Cuire 40 minutes à 180°C.

Régalez-vous !

 


 

SMOOTHIE GRATITUDE

Pour 4 verres de 20 cl

15 g d’Aloe Vera épluchée
40 myrtilles
50 cl lait de coco (possibilité 50/50 lait de riz /lait de coco) frais
10 noix de cajou
2 dattes
2 bananes bien mûres
1 gousse de cardamome pilée
Pincée de sel rose de l’Himalaya ou de Guérande 😉

Passer au Blender

Servir et déguster à petite gorgée !

 


 

LOVE SMOOTHIE

Pour 4 verres de 20 cl

70 g de mangue
70 g d’ananas
1  banane moyenne
10 cl de crème de coco
1/4 citron vert pressé
15 cl lait d’amandes frais
15 cl lait de Riz frais
4 branches (tige et feuilles) de coriandre
1 pincée de sel

Passer au Blender

Servir et déguster à petite gorgée !

 


 

RAW CACAO BALL (Boules de chocolat cru)

 

Pour 15 boules à 20 boules :

Dans un grand saladier mélanger avec les doigts

30 g de poudre de raw cacao (cacao cru)
20 g de fèves de cacao crue concassées
20 g de baies de goji mixées
1 gousse de cardamome pilée
1 cs de miel liquide (choisissez votre parfum)
25 g d’amandes concassées (pas trop fin)
25 g de noix de cajou concassées (pas trop fin)
1 cs  rase d’huile de coco
3 grosses dattes

Ajuster la texture avec la quantité d’huile, les boules doivent se tenir.

Rouler les boules (env 3 cm de diamètre) dans vos mains, les placer sur un plat puis garder au frigo  2 à 3 heures.

Léchez-vous les doigts.

Déguster 3 à 5 minutes une fois sortie du frigo

 


 

BOULES CACAO BANANE : ENFANTS 

Pour 15 boules  :

Dans un grand saladier mélanger avec les doigts

20g de fèves de cacao concassées

20g de cacao en poudre

75g de Cajou concassées

25g de dattes

25g de crème de coco

1/2 banane

25g de sucre en poudre brun

Gouter pour sentir si c’est assez sucré, ajuster à votre convenance. Si c’est trop collant, rajouter de la Cajou concassée pas trop fin.

 


 

TARTE CRUE AUX FRAISES

Recette de tarte crue aux fraises sans gluten, sans lactose, sans oeufs !!!

Pour 2 tartes de 27 cm

La Pâte à tarte crue : (le fond de tarte)
350 g de noix su Brésil
135 g de noix de Cajou
70 g de coco râpée
200 g de dattes
1/2 cs d’extrait de vanille
1 pincée de sel rose de l’Himalaya/ fleur de Sel deGuérande

– Ajouter les différents éléments dans le robot mixeur avec la moitié des dattes.

– Mixer jusquà ce que la préparation soit homogène mais pas trop fine.

– Aider vous d’une cuillère ou d’une spatule pour bien homogénéiser.

– Répétez l’opération plusieurs fois jusqu’à ce que les noix soient bien broyées.

– Ajouter le restant de la pâte de dattes. Mixer le tout.

– Le mélange doit être homogène et se tenir correctement par légère pression et se défaire nettement.

– Préparer le plat à tarte avec du papier de cuisson avec un peu d’huile de noix de Coco (ou du beurre).

– Etaler la préparation sur le fond et les bords du plat à tarte et compactez légèrement à la main.

C’est prêt à recevoir la délicieuse garniture !!!

 

La crème aux noix de Cajou (la garniture)

– 400 grammes de noix de cajou, trempées une nuit (ou ½ journée) dans le double de leur volume d’eau

-180 ml d’eau de source (ne pas utiliser l’eau de trempage des noix de cajou)

– 12 CS petite de sirop d’agave

– 1 citron pressé

– 1 pincée de poudre de vanille ou  1 CC d’extrait de vanille

– 1/2 CC de miso de riz ou d’orge (gluten).

 

Presser le citron. Eliminer l’eau de trempage des noix de cajou et les rincer. Mixer finement les noix de cajou avec l’eau de source jusqu’à l’obtention d’une crème lisse. (Blender ou robot convienne, utiliser la petite partie du mixeur et faire en deux fois).

Lorsque c’est bien mixer, ajouter le jus du citron, le sirop d’agave et le miso. Mixer à nouveau pour incorporer tous les ingrédients.

Mixer jusqu’ à la bonne consistance. Appliquer au dessus de la pâte dans un plat à tarte.

Poser délicatement les fraises (quantité variable en fonction de votre degré de gourmandise!) selon qu’elles sont découpées en 2 ou entière. Laisser libre court à votre imagination et votre créativité pour les disposer.

Placer au minimum 3 heures au frigo.

Découper délicatement et servez. Régalez-vous !!!

 


La pratique individuelle du yoga

Après avoir abordé les aspects d’une séance de yoga collective, intéressons nous à la pratique individuelle, car le yoga chez soi est bien quelque chose qui s’apprend…

Une séance de yoga, bien qu’amenant à la détente du corps et de l’esprit, n’est pas pour autant dénuée de cadre. Elle est en effet structurée et inclut par exemple la pratique physique, la relaxation mais aussi la médiation. Pratiquer de manière personnelle, c’est aussi trouver une confiance en soi dans les postures. Et celle-ci s’acquiert par l’alignement dans les asanas, ce qui permet de toucher du doigt physiquement un moment de grandeur.

Pratiquer seul le yoga, c’est aussi atteindre davantage de profondeur avec soi-même. C’est créer une véritable rencontre avec soi, sur tous les plans, (mental, physique, et émotionnel) qui nous ouvre à l’honnêteté vis à vis de nos émotions et à plus de réceptivité par rapport à nos instincts. La pratique individuelle et qui plus est, quotidienne, offre alors une clareté du mental précieuse qui nous offre plus de présence et plus de paix dans la vie de tous les jours.

La pratique individuelle permet aussi de personnaliser la pratique collective en étant aussi précis qu’un scientifique et aussi créatif qu’un artiste. Toutes les postures ont des qualités propres et permettent de toucher différentes sensations: contacter ses émotions, libérer des frustrations, se recentrer sur l’instant,  gagner en confiance… Exercer seul permet donc de se mettre à l’écoute de soi-même pour ainsi choisir en conscience l’asana qui nous convient, dans l’ici et maintenant.

La régularité de la pratique apparait alors comme une évidence pour incorporer les bienfaits du yoga de la façon la plus globale et profonde qui soit. L’essentiel est donc d’inclure sa pratique de yoga harmonieusement dans son quotidien, c’est à dire dans sa vie professionnelle, sa vie sociale et sa vie familiale. S’offrir ce moment quand on le peut, est déjà un très bon début, car l’intérêt est de se créer un rituel personnel, de s’accorder un moment rien que pour soi tous les jours. Que cette séance de yoga quotidienne soit un véritable plaisir et que la pratique du yoga devienne un pilier pour la vie, une fondation pour l’avenir…

 


Cultivons le Moment Présent

photo by www.jeanmanuelphotography.com

Beaucoup parlent du moment présent. Il est en effet essentiel d’en prendre conscience à chaque instant. Chaque minute de notre vie est unique car aujourd’hui ne ressemble pas à hier et demain n’existe pas encore. A chaque seconde, la vie nous permet de faire peau neuve, de nous transformer. Elle nous permet finalement de réaliser que ce qui existe vraiment, c’est notre être d’amour. Celui qui ne nous quitte jamais. Le reste n’est que souvenir et anticipation.

Lorsque nous cultivons le moment présent, nous lâchons prise sur les éventuelles attentes des autres, et nous prenons du recul par rapport à nos propres attentes. Finalement, de cette façon, nous nous ouvrons à ce qui est, sans besoin de l’anticiper ou de le changer. Nous l’acceptons tel qu’il est. C’est donc du lâcher prise que découle cette pleine acceptation de ce qui est.

Chaque cours de Yoga est donc unique. Il est unique car il dépend totalement de ce qui le crée. Audrey n’anticipe jamais le déroulement de son cours, tant dans sa forme que dans son fond. La trame d’acquisition est définie mais au delà tout est remis à plus haut. Elle ouvre son cœur à ce qui vient et se sert du « projet d’Âme » de chacun afin de créer un espace unique d’échange et de partage qui peignent le cours « like a peace of Art ». Son placement de départ se fait hors volonté et les connaissances qui y sont dispensées sont à chaque fois uniques car Audrey n’est que le pont, le relais, le porte parole de l’univers. Elle retransmet ce qu’elle reçoit, produit d’années d’étude des Ecritures Védiques et donc ce qui est juste pour tous. Ainsi, chaque yogis et yoginis est coauteur du cours dans sa simple présence parfaite. C’est ce qu’elle appelle les Honneurs Mutuels, la ou l’élève est maître et le maître l’élève.

De part cette façon d’être et de vivre le Yoga, les cours dispensés par Audrey sont des moments d’apprentissage uniques. Mais c’est aussi une vraie leçon de vie que nous transmet Audrey. Car à travers sa façon d’enseigner, elle nous apprend également à nous ouvrir au moment présent en lâchant prise sur l’idée que l’on se fait d’un cours de Yoga, en laissant aller nos craintes éventuelles qui peuvent apparaître durant le cours. La finalité de ce Yoga n’est donc plus de faire, mais bien d’être, dans l’ici et maintenant, en contact avec son être parfait, celui qui n’a ni peur du jugement et ni de la douleur. De là naît une relaxation totale, où l’attention n’est plus portée sur le geste, mais sur le corps énergétique pouvant alors recevoir dans la paix la plus totale, tous les bienfaits de l’art du Yoga, qui est en fait, un Art de Vivre.


Le Sans Gluten dans ma Vie de Yogi

gluten-free-sign

C’est à l’occasion d’un atelier se déroulant ce week-end autour de la pure conscience et de l’alimentation sans gluten qu’il convient d’expliquer ce qu’est le gluten et plus largement, en quoi sa surconsommation peut provoquer des problèmes de santé à court ou moyen / long terme. Mais je tiens aussi à rassurer les lecteurs : il est facile de changer d’alimentation pour un meilleur respect de soi. Seule la motivation compte ! La meilleure façon de la faire perdurer, c’est de prendre connaissance (grâce à cette lecture par exemple) puis prendre conscience et enfin se mettre en mouvement ! Un chemin parfois nécessaire pour vivre une vie synonyme de pleine santé !

Alors tout d’abord, qu’est ce que le gluten ? Le gluten est une molécule, naturellement présente dans le blé, le seigle, l’avoine, l’orge… Sa transformation par l’industrie à des fins commerciales la rend indigeste pour nos organismes. En effet, le blé cultivé en masse aujourd’hui ne présente pas les mêmes propriétés que son ancêtre. Sans oublier que le secteur agroalimentaire ajoute du gluten dans de nombreux plats préparés, sauces, gâteaux, comme liant et épaississant. Finalement, rares sont les aliments présentés à l’achat dans les grandes surfaces ne contenant pas de gluten.

C’est donc cette surconsommation de gluten qui va doucement fragiliser nos intestins, voire déclencher une intolérance totale à la molécule, par l’augmentation de l’immunité intestinale qui  induit la destruction de la paroi interne des intestins. Lorsque ceux-ci sont affaiblis, c’est tout l’organisme qui en pâtit car ils ne sont plus à même d’assimiler les nutriments essentiels pour notre bon fonctionnement. Cette intolérance alimentaire, aussi appelée maladie coeliaque, peut être dépistée par différents tests (urinaires, sanguins). Cependant, le dépistage peut s’avérer négatif, mais les symptômes ne sont pas psychosomatiques pour autant… Cette intolérance ou sensibilité se manifeste de différentes façons selon les organismes : fatigue, insomnie, problèmes digestifs (crampes d’estomac, gonflement du ventre…) problèmes nerveux (anxiété, stress, dépression, hyperactivité surtout chez l’enfant…), douleurs articulaires… Tout cela est bien normal, car rappelons que notre ventre est notre deuxième cerveau !

Lorsque notre capital gluten est à 0, il convient alors de bannir toutes traces de la molécule dans notre alimentation. Alors pourquoi ne pas commencer avant d’être malade ? Rassurez-vous, éviter le gluten est très simple. Cela demande surtout de changer ses habitudes alimentaires, en remplaçant le blé par le riz par exemple, en cuisinant au lieu d’acheter tout préparé… Aussi, de nombreux centres commerciaux (sans parler des magasins bios !) proposent des aliments sans gluten. Et manger sans gluten, c’est aussi très bon gustativement parlant ! Cela a l’avantage de nous faire découvrir de nouvelles saveurs, d’expérimenter de nouvelles recettes, bref, ça fait du bien au ventre, mais aussi à la tête ! C’est pour cela qu’alimentation sans gluten rime avec pleine santé ! Et ce sera l’objet principal de l’atelier organisé par la YSB et dirigé par Harmony, qui se tiendra samedi 21 et dimanche 22 novembre 2015 !

Certains surfent sur la mode du « sans gluten » pour des raisons purement commerciales, mais ses effets sur la santé sont scientifiquement bien avérés. Si vous désirez aller plus loin, je vous invite à cliquer sur les liens ci dessous :
http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Dietes/Fiche.aspx?doc=maladie_coeliaque_diete

http://www.reporterre.net/Intolerance-au-gluten-et-si-la-malbouffe-etait-responsable

http://www.intolerancegluten.com/intolerance_au_gluten.html


Fleurs et fruits pour votre santé parfaite.

 fruitsheart